Ne pas réinventer l'eau chaude


#1

Bonjour,

un grand merci pour Homy qui nous intéresse tant.

Comme vous le dits si bien en regard de ne pas réinvente l’eau chaude relative à l’usage de produit commerciaux économiques, je trouve que votre énergie ne devrait également pas être perdue à travers des solutions qui existent déjà.

Je comprends la volonté et/ou besoin d’interaction vocal existant Alexa et autres.
Personnellement, j’y préfère les formules Jarvis et même plutôt Kalliope qui l’un comme l’autre ne reste pas constamment connectés à internet (qui écoute alors à tout moment tout ce qui se passe chez vous. Javis et Kalliope ne s’y connecte pour récupérer des donnés qu’une fois le mot clé déclencheur activé, voir des lignes de commande d’expression vocal.
Ce qui laisse ainsi des détections (senseurs/acteurs) permette de lancer via ligne de commande ou interface web des expressions vocales.

L’intérêt que présente Jarvis est l’utilisation d’une montre connectée (plus facile à donner des ordres à Jarvis).

L’intérêt de Kalliope est son installation sur trois OS possibles (Raspberry, Debian, Ubuntu) et interfaçable avec le smatphone, son WebUI et shell (donc très probablement aussi les smartwatch).
Mais son intérêt est pus probant avec les neurones qui l’interfacent tels : MQTT, GPIO, DHT senseurs, Pushetta (notifcations multi-postes), HUE, Domoticz, et tant d’autres.

Ce qui fait à mon sens l’intérêt de garder une domotique “allégée” en n’ayant comme coeur domotique un broker MQTT léger (tel Moquette) et une interface MQTT (Crouton en attendant que Homy support ce tout agrémenté), de l’assistant vocal Kalliope dont les uns et les autres (senseurs/acteurs, interfaces et assitant vocal) peuvent lancer des scripts de commandes (actions et/ou vocal). Et non de surcharger le système d’une Box (même virtuelle : Domotics, Jeedom, Home Assistant, …).

De ce fait, je pense que Homy doit faire usage de ce qui existe (Assistant Vocal, senseurs/acteurs commeciaux, broker MQTT, …) pour concentrer son énergie en support à ces outils qui requière déjà beaucoup d’énergie par ceux qui les ont mis au point et donc l’interfaçage reste possible grâce aux APIs.

En vous remerciant encore pou Homy.